La haine est la seule arme de destruction massive

Publié le par Neige

 


Partout dans le monde, les communautarismes et les tensions s’exacerbent.

Des déshérités prennent les armes contre d'autres déshérités.

A qui profite la haine ?


Quand on te désigne un ennemi, demande-toi d'abord de quoi on détourne ton regard !

Quand on stigmatise une communauté en surmédiatisant le comportement intolérable d'une petite partie de ses représentants, pose-toi la question : pourquoi parle-t-on toujours d'eux et pas des multitudes qui cherchent inlassablement à vivre en paix ?

Quand on t'autorise une contestation calibrée, à l'intérieur d'un parcours autorisé, quelle est la somme des renoncements qu'on te demande en contrepartie ?

Quand on cherche à faire naître chez toi l'aversion et la rancœur envers celui qui est étranger, pauvre, chômeur, malade, jeune, employé subalterne... tente de comprendre pourquoi - et avec quoi - on veut occuper ton esprit et tes actions.

La haine ne cesse de t'enjoindre à grossir ses troupes, ses millions de voix martèlent nuit et jour dans tout l'espace qui t'entoure. Elle n'a ni couleur, ni parti, ni drapeau... ou plutôt elle les a tous, car partout elle a contaminé des esprits.

C'est TOI qu'elle veut pour son armée.

Elle est rapide, séduisante, contagieuse. Ses mots semblent une évidence, mais que disent-ils en vérité ? L'autre est un danger. L'autre te menace, il va te prendre ton emploi, ton pays, le peu qu'il te reste.

Mais ne t'y trompe pas, elle te ment : sa logique finale est la destruction de l’Humanité et de la planète. Sa mécanique de division, toujours plus profonde, ne conduit qu'à l'atomisation et à la dévastation du monde.

Tu veux faire la Révolution ? Alors Résiste ! Résiste à la haine !

Elle va te traiter de naïf, tenter de te décourager, prétendre que tu n'es pas raisonnable, pas réaliste ? RESISTE !

Il EST raisonnable de défendre la Vie contre l'anéantissement  !

Réveille-toi ! L'ennemi n'est pas là où on le désigne. L'ennemi est en toi si tu laisses entrer la haine, même sous ses formes les plus institutionnelles.

Réveille-toi ! La Révolution commence dans ta tête. Et c'est le seul lieu du monde où elle reste à jamais invincible, si TOI tu tiens bon.

 




















Lohiel, image et texte Copyleft

Publié dans L'obscurité est venue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Neige 02/07/2008 16:53

Jean-Claude, ce dont tu parles, ce n'est pas de la haine, c'est de la colère... et la colère, quand elle est dirigée contre l'injustice, c'est ce que d'aucun appelaient autrefois "la sainte colère"... Je dirai plutôt "la juste colère" pour éviter la connotation...Et si tu évites de laisser ta juste colère se teinter de haine, tu seras beaucoup plus efficace dans le combat, car tu ne monteras pas au front en hurlant, trop visible et te faisant abattre tout de suite... mais tu garderas l'esprit clair et disponible, tu viseras au bon endroit et tu tireras juste - au bon moment ;)

Jean Claude Goujat 02/07/2008 15:53

La haine?quelle haine?Je sens monter en moi la rage et la haine,une haine farouche,immense,contre ceux qui réduisent les gens en esclavage,qui réduisent notre plaéte à l'état d'égout,ceux qui font de l'argent la seule valeur humaine,les FMI,Banque mondiale;OMC,sociétés écrans,sociétés capitalistes ou seul le profit compte.Elle monte cette haine qui leur nous rendrons coup pour coup,nous ne tendrons pas la joue droite,pour une dent toute la gueule,pour un oeil les deux yeux.Une haine qui hurle ça suffit,vous ne nous piétinerez plus,vous ne saccagerez plus,vous ne ferez plus de nos enfants des bêtes de somme,ni de la chair à canon.Et si la haine est une arme de destruction massive,je la revendique,pour détruire massivement cette société de merde et tenter vaille que vaille d'en construire une autre!

Ellwe 01/07/2008 10:32

"naradamuni, je préfère le superbe texte que tu as posté là :http://aliciabx.over-blog.com/article-20801326-6.html#comment28890243Excellent texte là aussi.Les Hommes ont souvent été capables du pire. Il semblerait que ce soit dans la "nature humaine"... lisez le "Si c'est un homme" de Primo Levi qui livre son témoignage des camps de concentration. Il y a matière à réflexion, car là où on s'attendrait à de la solidarité, il y avait luttes et combats, pour la suivie individuelle.Mais face à ce pire, et justement parce que les Hommes sont aussi capables du meilleur, cela laisse beaucoup d'espoir. Car l'on sait pertinemment que de tout temps des êtres humains se sont battus pour ce qu'ils croyaient juste, pour leurs idéaux, pour la paix, pour un monde meilleur (parce qu'après tout, ce que les hommes font, ils sont capables de le défaire - ou inversement). Beaucoup de gens sont morts pour obtenir des droits que certains sont prêts à refouler aujourd'hui.Beaucoup ont oeuvré pour semer la discorde, pour que les Hommes se déchirent entre eux, de tout temps. Mais toujours, d'autres Hommes ont lutté pour recouvrir la liberté et parvenir à la paix. Nous devons tous nous unir et cesser de regarder son voisin en pointant ses différences - souvent prétendues d'ailleurs, plus que réelles -. Il nous faut nous unir au nom de la Terre et de l'Humanité.La haine est destructrice oui, et les "Grands" de ce monde n'y échappent pas non plus. Mais je pense que leur haine à eux est plus dirigée envers eux-mêmes.Des hommes et des peuples d'une grande sagesse ont su par le passé vivre en totale harmonie avec la Terre et entre eux... En témoignent les Quatre Accords Toltèques.... avant d'être décimés par des colonisateurs qui mesuraient la grandeur d'une civilisation par le degré de son développement (et de son armement ?). Des colonisateurs qui rêvaient d'or et de gloire, qui portaient d'âpres jugements sur ceux qui pratiquaient des sacrifices humains sans comprendre que c'était eux - ces colonisateurs ou plutôt ces assassins - les plus cruels.

naradamuni 01/07/2008 07:53

@ céleste

Très beau texte!
Par son fond Il a fait ressurgir de ma mémoire ce texte de Julos Beaucarne que vous connaissez sûrement, Nougaro l'avait interprété dans "Femmes, Famines" :

Lettre ouverte ou Amis bien aimés.

Ma Loulou est partie pour le pays de l'envers du décor, un homme lui a donné 9 coups de poignard dans sa peau douce.
C'est la société qui est malade, il nous faut la remettre d'aplomb et d'équerre par l'amour et la persuasion. C'est l'histoire de mon petit amour à moi arrêté sur le seuil de ses 33 ans.
Ne perdons pas courage ni vous ni moi.
Je vais continuer ma vie et mes voyages avec ce poids à porter en plus et nos deux chéris qui lui ressemblent.
Sans vous commander, je vous demande d'aimer plus que jamais ceux qui vous sont proches; le monde est une triste boutique, les coeurs purs doivent se mettre ensemble pour l'embellir, il faut reboiser l'âme humaine.
Je resterai sur le pont, je resterai un jardinier, je cultiverai mes plantes de langage.
A travers mes dires, vous retrouverez ma bien aimée; il n'est de vrai que l'amitié et l'amour.
Je suis maintenant très loin au fond du panier des tristesses.
On doit manger chacun, dit-on, un sac de charbon pour aller au paradis.
Ah! Comme j'aimerais qu'il y ait un paradis!
Comme ce serait doux les retrouvailles.
En attendant, à vous autres, mes amis d'ici-bas, face à ce qui m'arrive, je prends la liberté, moi qui ne suis qu'un histrion, qu'un batteur de planches, qu'un comédien qui fait du rêve avec du vent, je prends la liberté de vous écrire pour vous dire ce à quoi je pense aujourd'hui.
Je pense de toutes mes forces qu'il faut s'aimer à tort et à travers.

Julos Beaucarne

Nuit du 2 au 3 février 1975

Neige 29/06/2008 23:49

Effectivement, tu dis exactement la même chose que moi... et magnifiquement.Un texte à lire et relire :http://www.celestissima.org/la-haine-decomplexee/Avec cette exergue de Gandhi : "L’hymne de la haine ne profite pas à l’humanité". J'en suis toute émue :) - Merci !