Vincennes en flammes

Publié le par Neige



Je venais juste de découvrir blog de Cédric Kalonji, Journaliste à Kinshasa
http://www.congoblog.net/
un voyage que je referai sûrement souvent : il y a beaucoup à voir, là-bas

je l'avais écouté raconter son expérience de "bloggeur congolais" ici :
http://www.dailymotion.com/video/x5r79c_cedric-kalonji-repond-a-blogonautes_news

et puis je retourne sur Rue89, et je vois ce truc qui brule

http://www.rue89.com/2008/06/22/les-images-de-lincendie-au-centre-de-retention-de-vincennes







des murs gris, des barbelés, ça empeste la haine

ceci est un camp - et on y met des hommes


parce que d'autres hommes ont décidé qu'il se trouvait dans je ne sais quelle dimension d'absurdité quelque chose qui s'appelle des frontières


mais ça n'existe pas, en fait : il n'y a rien sur le sol de la Terre, aux endroit qu'ils disent - et pourtant ça leur donne le droit de mettre leurs semblables dans des cages


en particulier quand ils sont pauvres et qu'il cherchent à manger, ou bien à faire des études

et puis il y a ces gens dehors qui crient parce que c'est tellement laid, que des hommes sont dedans et que ça brûle


et encore d'autres gars habillés d'une manière spéciale qui leur tapent dessus et leur envoient des fumées... probablement parce qu'ils ont pas le droit de dire que c'est moche et cruel au possible, ces cages pour hommes ?


J'ai la tête qui tourne. Et je me souviens d'Aimé Césaire...


Partir.
Comme il y a des hommes-hyènes et des hommes-
panthères, je serais un homme-juif
un homme-cafre
un homme-hindou-de-Calcutta
un homme-de-Harlem-qui-ne-vote-pas

l'homme-famine, l'homme-insulte, l'homme-torture
on pouvait à n'importe quel moment le saisir le rouer
de coups, le tuer - parfaitement le tuer - sans avoir
de compte à rendre à personne sans avoir d'excuses à présenter à personne
un homme-juif
un homme-pogrom
un chiot
un mendigot

mais est-ce qu'on tue le Remords, beau comme la
face de stupeur d'une dame anglaise qui trouverait
dans sa soupière un crâne de Hottentot?



Publié dans L'obscurité est venue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article